Atelier préparatoire des acteurs de la société civile ivoirienne à la protection des données personnelles en Côte d’Ivoire

L’indice Mondial de cybersécurité ou Cybersécurité Indes ( GCI) qui mesure le niveau de cybersécurité de chaque pays, classé au niveau régional, la Côte d’Ivoire (0,456)loin derrière l’île Maurice (0.8880),le Kenya (0.748) et le Rwanda (0.697).


Au regard des risques connus dans le traitement des données personnelles collectées, notamment :accès illégitime aux données, modification non désirées des données, disparition des données ect…, il convient de s’interroger sur la protection effective des données à caractère personnel en Côte d’Ivoire.


Pour répondre à cette question pertinente, la LIDHO à, à l’initiative de l’Association Sénégalaise des Utilisateurs de Technologie de l’information et de la Communication (ASUTIC), élaboré le projet intitulé : »Projet de renforcement de la Protection des Données personnelles en Côte d’Ivoire ».


Cette initiative sinscrit dans la démarche globale d’ASUTIC d’engager les Organisations de la Société Civile (OSC) Ouest-Africaines, au niveau national, à réaliser des actions en vue d’atteindre les objectifs suivants :
-la ratification de la convention de Malabo par les pays africains,
-la sensibilisation des citoyens sur la protection des données personnelles
-l’inscription de la protection des données personnelles dans l’agenda de la Commission Africaine des droits de l’homme et des Peuples (CADHP).


La protection des données à caractère personnel en Côte d’Ivoire est encadré par un dispositif légal contraignant. Cependant, le pays…
[lire la suite ici]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *